Coudre en sandwich…Kézako???

Vous avez lu ça assez souvent dans pas mal de finitions de vestes «gansées», alors une petite démo pour que ça n’ait plus aucun secret pour vous : Ici on part de la veste n°18 du catalogue hiver femme 082, en Rapido et Variations aux aiguilles 6,assez épaisse donc.

Pour des finitions nettes, on a opté pour une ganse noire.

veste noire

Après avoir vaporisé la veste, on peut la suspendre à un cintre, ça vous évitera des surprises par rapport à une pose à plat… (la veste «plombe» naturellement comme sur vous et la ganse ne «tirera» pas.)

On commence à l’épingler au milieu dos, sur la face intérieure et on fait le tour du modèle en suivant l’encolure, le demi devant, le dos, l’autre demi devant puis l’autre côté de l’encolure pour finir.

Pour les finitions des ganses, on les superpose sur 2 cm environs, en pliant celle du dessus sur un bon centimètre.

On coud ensuite à petits points cette partie épinglée de la ganse puis on la replie sur l’autre face (extérieure) de la veste.
Terminez en cousant à petits points cachés la totalité de la ganse.

1 Commentaire
  • Bourgeois Danielle
    mai 20, 2014

    Je n’ai pas de commentaire à faire sur l’article, mais je voudrais vous demander où puis-je faire part d’un avis sur une laine qui ne nous a pas du tout donné satisfaction, la gérante du magasin de Lons-le-Saunier où nous l’avions achetée (aimable comme une porte de prison), n’a pas voulu prendre note de notre réclamation pour faire suivre à la direction. Il s’agit d’une laine achetée il y a trois ans et qui s’appelait fil velours je crois qui, bien sûr, n’existe plus. Le pull avec laquelle je l’ai tricoté est devenu une robe filiforme, une amie a tricotée une écharpe dans la même qualité et celle-ci a doublé de longueur et devenue une « ficelle », étant précisé que le tricot a été éffectué avec les aiguilles correspondantes, voire plus fines et que le prix de ce fil était relativement cher puisque le pull m’est revenu à 68 €, prix que je n’ai pas encore digéré vu le résultat. Merci de bien vouloir me répondre.

Je commente l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *